Notre blog présente une partie des travaux menés par les membres de l’association des "Amis du Patrimoine de Trégunc" qui étudient, photographient, enregistrent, répertorient quelques unes des richesses patrimoniales de la commune... au pays des pierres debout.

lundi 27 mars 2017

Marc BOURHIS

Sous l’occupation allemande, le 2 juillet 1941, Marc Bourhis, instituteur à l’école publique des garçons de Trégunc était arrêté. Quelques semaines plus tard, le 22 octobre 1941, 27 Français étaient fusillés à Châteaubriant. Marc Bourhis et Pierre Guéguin, engagés contre le nazisme, en faisaient partie.

lundi 27 février 2017

La Route Royale devient Route Nationale

 
La Révolution va devoir changer les noms qui rappellent l'ordre ancien. Finie la Route Royale, on va passer à la Route Nationale de Quimperlé à Concarneau qui portera plus tard le numéro 783.

samedi 14 janvier 2017

La seigneurie de Kerminaouët en Trégunc

La chapelle de Kerminaouët
A Kerminaouët, deux manoirs1 et le bâtiment actuel se sont succédés depuis le XVe siècle, on remarque encore aujourd'hui la chapelle, les écuries et le colombier du second manoir qui daterait du XVIIIe (d'après les continuateurs d'Ogée), ce dernier fut détruit à la toute fin du XIXe siècle pour laisser place à la bâtisse visible aujourd'hui.

vendredi 30 décembre 2016

Arthur Le Beux, un ami du patrimoine

Arthur Le Beux est né à Trégunc le 27 septembre 1872 et décédé à Trégunc le 4 novembre 1947. Il était le fils de Louis Le Beux, 31 ans, menuisier et de Marie Guillemette Benard, 28 ans.

mardi 15 novembre 2016

Souvenirs des années 1943-1948

En 1944, mes parents étaient agriculteurs dans une exploitation  d'environ 26 hectares à Pennanguer, à proximité du camping Le domaine de Pendruc, à Trégunc. 
Les bâtiments de la ferme comportaient une maison d'habitation, une étable, une écurie-porcherie et une remise. Au rez-de-chaussée de la maison, il y avait une cuisine rudimentaire (ni évier ni gazinière) avec sa grande cheminée en pierre de taille et une salle à manger ; à l'étage des chambres sans aucun confort et au-dessus le grenier où étaient stockées les céréales.

mercredi 12 octobre 2016

Du foyer des jeunes de Trégunc
à la Maison des Jeunes et de la Culture

Ils s’appelaient Bernard, Daniel, Jacques, Jean-Yves, José, Pierre et les autres… En 1965, ils avaient moins de vingt ans et désiraient créer un lien social entre jeunes à Trégunc.